Archives de l’auteur : Catherine

Crème pour le visage à faire soi-même

Une crème c’est une sorte de mayonnaise, une émulsion d’eau et d’huile. Pour que cela fonctionne il faut un émulsifiant (le plus courant la cire émulsifiante ou la cire d’abeille)

En général une crème est constituée de:

  • 60% de phase aqueuse (eau ou hydrolat)
  • 30% de phase huileuse (huiles ou gras)
  • 10% d’émulsifiant (ou moins selon la consistance voulue)

Méthode : faites chauffer dans un bain marie la phase huileuse avec l’émulsifiant jusqu’à ce que tout soit entièrement fondu,chauffez légèrement votre phase aqueuse au bain-marie, ajoutez ensuite doucement votre phase aqueuse à votre phase huileuse en mélangeant au fouet jusqu’à obtention de la consistance voulue. Mettre dans un pot stérile.

Crème pour le visage

Ingrédients:à revoir

2c.soupe d’huile d’olive
1c.café de cire d’abeille
2c.soupe d’eau de fleur d’oranger
Faire fondre très doucement 2 cuillères à soupe d’huile d’olive avec l’équivalent d’un petite cuillère à café de cire d’abeille, lorsque la cire est fondue rajouter peu à peu 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger en mélangeant rapidement avec la cuillère comme pour une mayonnaise, le mélange se fige peu à peu et cela fait une émulsion
Se conserve 2 à 3 semaines au réfrigérateur

Taichi

Je pratique peu de sport mais tous les matins je fais la forme 10, c’est simple et en même temps très complet et on peut pratiquer dans un petit espace facilement chez soi.

J’adore cette vidéo surtout cette musique de Kitaro 40080 qui l’accompagne (Instrument Erhu Yu-Xiao Guang)

Confiture d’oranges amères

confiture oranges amères

Marmelade d’ORANGES – Recette d’origine anglaise utilisée par Mamine
A faire en 3 jours
Pour 12 pots de 500 g : 12 belles oranges à peau fine, 2 citrons, 14 verres d’eau (verres moyens de 2 dl), 3 kg de sucre

1er jour
Laver les fruits à l’eau froide en les brossant soigneusement, puis les essuyer.
Extraire le jus au presse-citron.
Recueillir les pépins (ils contiennent beaucoup de pectine et aident à faire prendre le jus en gelée). Préparer un petit sachet de mousseline (dans un morceau de gaze à compresse par exemple) et y enfermer les pépins. Ce petit “nouet” restera dans la marmelade pendant toute sa préparation. Il ne sera retiré qu’au moment de la mise en pots.
Hacher les écorces d’oranges et de citrons telles qu’elles sont après extraction du jus.
Réunir le tout: jus + écorces hachées + nouet de pépins dans une grande terrine ou dans une bassine à confitures si celle-ci est en émail ou en acier inoxydable.
Ajouter l’eau, 1 verre par fruit et laisser macérer jusqu’au lendemain après avoir couvert 1e récipient.

2ème jour
Verser le contenu de la terrine dans la bassine à confitures.
Faire chauffer à feu moyen en remuant de temps en temps, quand l’ébullition est atteinte, la maintenir doucement pendant 50 minutes.
Reverser dans la terrine, couvrir à nouveau et laisser encore reposer jusqu’au lendemain.

3ème jour
Ajouter le sucre, le laisser se dissoudre pendant 3 heures environ.
Au bout de ce temps, remettre une dernière fois dans la bassine et porter à ébullition en remuant de temps en temps, puis laisser bouillir doucement pendant 1 heure.
La confiture a pris une belle couleur ambrée et la pulpe de !’écorce est parfaitement tendre.
Pour vérifier la prise en gelée, verser 1 cuillerée de confiture sur une assiette très froide : le jus se fige rapidement sur les bords. Cependant, il faut savoir que ce type de marmelade épaissit dans les jours qui suivent sa mise en pot.
Retirer alors le nouet de pépins.
Mettre en pots.

Croquets aux amandes

Les croquets aux amandes de Mamine

Ingrédients:

200g de farine (ou 2 verres)  
200g de sucre 
 (ou 1 verre)
200g d’amandes (ou 2 verres)
2 oeufs
200° température
20 mn de cuisson
1 pincée de sel
optionnel un peu d’eau de fleur d’oranger ou d’extrait d’orange amères

Dans le saladier mettre la farine, le sucre, les amandes entières (ou concassées grossièrement) les oeufs.
Tout mélanger, on obtient une pâte assez ferme.
Séparer la pâte en 4 morceaux et faire 4 boudins
Mettre sur une plaque et laisser cuire à four moyen 200 pendant environ 20 mn
Découper en bâtonnets juste en sortant du four pendant que c’est encore chaud
Il faut que les amandes soient un peu grillées à l’intérieur du biscuit
Laisser sécher et refroidir sur une grille

Vinaigre des 4 voleurs

 

 

 

 

 

 

La légende: Lors d’une épidémie de peste à Toulouse (ou à Marseille), 4 voleurs en profitaient pour détrousser des cadavres. On leur promit la vie sauve en échange de la recette qu’ils utilisaient. Ils racontèrent qu’ils s’enduisaient le corps d’un vinaigre de leur composition et en buvaient quotidiennement.

La composition du remède est variable. Elle est généralement constituée de vinaigre (de vin, de cidre ou autre) dans lequel infusent des plantes et des épices. Il en existe plusieurs versions, je pense que certains ingrédients se trouvaient plus facilement dans certaines régions donc ils prenaient les plantes qu’ils avaient sur leur territoire. Je me suis basée sur le codex de 1748 et j’ai supprimé le camphre et certaines plantes que je n’avais pas comme l’absinthe ou la rue qui est abortive.

Préparation :

dans 75cl de vinaigre de cidre rajouter ces plantes séchées:
10 g de romarin
10 g de lavande
10 g de sauge
10 g de sarriette
10 g de thym
10 g de menthe
3 g de muscade en poudre
3 g de poudre de girofles (ou 30 clous de girofles)
3 g de cannelle en poudre
2 gousses d’ail
Laissez macérer 10 à 15 jours, puis filtrer et mettre en bouteilles.
A conserver au frais et à l’abri de la lumière.
(10 g = 3cuillères à soupe (ou une poignée) – 3g = 1cuillère à café)

Vinaigre des 4 voleurs, version gel

Une ou deux gouttes suffisent pour aseptiser et hydrater les mains
100ml de vinaigre des 4 voleurs
2ml de gomme xanthane
5ml de glycérine
mélanger et c’est tout


Utilisations du vinaigre des 4 voleurs

  • En cas de grippe prendre une cuillère à café dans un verre d’eau plusieurs fois par jour. Pour désinfecter les plaies et en friction contre les courbatures. C’est un antiseptique en cas d’épidémie de maladies contagieuses. On peut en frictionner sur tout le corps.
  • Contre les risques de contagion (grippe, épidémies) en friction sur tout le corps, en inhalation, ou quelques gouttes dans un verre d’eau.
  • Désinfection des plaies: pur ou dilué pour diminuer l’acidité du vinaigre.
  • Elimination des poux et des lentes: passer le peigne à poux, lotionner abondamment la chevelure et laisser agir plusieurs heures pour détruire les lentes. Pour finir, rincer à l’eau claire ou faire un shampooing doux et recommencer tous les 2 ou 3 jours jusqu’à complète disparition. Ensuite faire de la prévention par un entretien journalier léger (vaporisation ou friction, sans rinçage).
  • Piqûres d’insectes et chocs: en application légère ou en compresse pour réduire les enflures et aseptiser (à la place du vieux “mercurochrome”!).
  • Acné, démangeaisons, irritations diverses (peau, muqueuses), après rasage: en application légère pour adoucir, aseptiser et cicatriser (diluer si le vinaigre est ressenti comme trop piquant). Aphtes (pur, en application) et inflammations de la gorge (en gargarisme dilué dans de l’eau tiède).
  • Pour adoucir et faire briller les cheveux: après le shampooing mettre du vinaigre dans la dernière eau de rinçage ou lotionner après le rinçage.
  • Pour redonner du gonflant à la chevelure entre 2 lavages: utiliser le vinaigre en vaporisation ou en friction.
  • Pour assainir le cuir chevelu (cheveux gras, pellicules) et le revitaliser: en friction journalière.
  • Pour une agréable sensation de bien-être et de fraîcheur, et pour un effet tonique (fatigue, réveils difficiles, l’été après la douche …): en friction, pur ou dilué, sur le visage et sur tout le corps.
  • Pour éviter l’usage trop fréquent des détergents ou pour le nettoyage des peaux sensibles (notamment le visage): utiliser le vinaigre sur un coton humide ou sur un gant de toilette mouillé au préalable.
  • Pour nettoyer les peaux grasses: utiliser le vinaigre pur sur un coton comme un lait de toilette.

Autres utilisations

  • Fièvres et convulsions, pour apaiser et réguler: en friction (pur) ou en compresses tièdes (dilué) sur le front et les attaches (chevilles, poignets).
  • Maux de tête et évanouissements: en friction (pur) ou en compresses (dilué) sur les tempes et le front.
  • Encombrement des voies respiratoires: en inhalation (1 à 2 cuillères à soupe pour un bol d’eau bouillante) et en compresses chaudes sur la poitrine (eau + vinaigre).
  • Rhumatismes, crampes: en frictions journalières ou en compresses pour décongestionner et détendre.
  • Purification de l’air (par vaporisation) et de l’eau (une cuillère à soupe dans un litre d’eau avec une cuillère à soupe d’argile, bien secouer et laisser déposer quelques heures avant de boire).
  • Désinfections de matériels divers, animaux, litières, etc … (trempage, friction, vaporisation)

à lire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Vinaigre_des_quatre_voleurs

Recette inscrite au codex de 1748

Raphia

Le Raphia est un matériau très pratique et entièrement naturel. On peut le trouver dans les magasins de bricolage ou dans le rayon jardin.

Le raphia est une fibre qui provient d’une une plante de Madagascar, un genre de palmier qui pousse le long des fleuves. Ses feuilles peuvent atteindre 25m sur 4m et elles sont utilisées pour fabriquer des cordages, des textiles, des paniers, des chapeaux. On peut utiliser aussi utiliser le raphia comme ficelle pour tenir un greffon sur un arbre.

J’ai fait avec du rafia un abat-jour qui fait une lumière très douce et très agréable

Je l’utilise aussi pour attacher les petits chapeaux que je met sur mes bocaux de kombucha en fermentation.

Je l’utilise aussi comme ficelle pour fermer mes sacs de granulés que je recycle en poubelles.